D’aide-soignante à socio-esthéticienne spécialisée

"Nous avons tous pu constater très tôt que le toucher était réconfortant, tant par sa réaction antalgique que psychologique. Lorsque vous vous cognez, le fait de frotter la zone touchée engendre un soulagement. De même, le fait de tenir la main d’une personne souffrante lui apporte un grand réconfort. Mais au-delà de cette expérience universelle, ce qui a déclenché mon vif désir, ma détermination d’entreprendre cette formation a été un « accident » de la vie. J’étais aide-soignante depuis plusieurs années lorsque j’ai été atteinte d’un cancer. Après chirurgies, chimiothérapie et radiothérapie, j’ai vite constaté que cet évènement avait eu un impact sur mon physique et mon bien-être.

Confrontée à la maladie, j’ai pu voir « l’envers du décor » et j’ai voulu proposer une autre forme de soins. Aussi, j’ai d’abord suivi une formation d’un an afin d’obtenir un CAP d’esthétique. Ainsi, après l’obtention de mon diplôme d’esthéticienne et une expérience dans le circuit traditionnel, j’ai pu mettre en place des soins esthétiques spécifiques pour les patients (modelage des mains, du dos, épilations, soins du visage, maquillages légers…). Je me suis rapidement rendu compte que ces gestes répondaient à un besoin spécifique de confort, de détente et surtout de valorisation de l’identité corporelle des patients, notamment le toucher qui est, de plus, un excellent moyen de communication et d’apaisement.

C’est pourquoi, à la suite de ma rencontre avec la directrice de l’EHPAD Les grands chênes en Haute-Savoie, j’ai souhaité me spécialiser en toucher massage au sein de l’école Joël Savatovfski notamment grâce au soutien de la Fondation Après-Tout.

Actuellement, je suis en fin de parcours puisque j’ai réalisé 5 sessions sur 6. J’ai démarré mon poste avec les « moyens du bord ». La directrice de cet EHPAD associatif de 60 lits sollicite par ailleurs d’autres organismes afin d’obtenir des aides complémentaires notamment l’aménagement et l’équipement d’une salle dédiée à ces soins.

Sur proposition du personnel soignant, à l’issue de la réunion de transmissions, j’interviens une fois par semaine auprès de certains résidents, des patients âgés dont 60% sont atteints de troubles cognitifs et du comportement. Avec leur accord, les soins sont dispensés dans leur chambre ou dans un petit salon dédié, qui reste à aménager pour plus d’intimité. Les résidents me connaissant maintenant, certains prennent directement rendez-vous avec moi d’une semaine sur l’autre. Le sourire des patients lors de mon passage est un témoignage à chaque fois plus encourageant. Mais, au-delà de la satisfaction personnelle, nous essayons d’évaluer l’impact positif de ces pratiques dans la prise en charge des patients, notamment sur leur comportement, leur anxiété, leur sommeil, leur rapport aux soins ou encore l’apaisement de leurs troubles psycho-comportementaux. Bien évidemment chaque item est à adapter en fonction du profil du patient puisqu’au sein des résidents nous avons des patients relativement autonomes tout comme des patients susceptibles d’être en fin de vie.

A l’issue prochaine, fin mars 2016, de l’obtention du titre de praticien en relation d’aide par le toucher massage, j’espère que l’EHPAD qui m’emploie pour l’instant une fois par semaine sera en mesure d’augmenter mon temps de travail afin de satisfaire à la demande croissante (et encourageante !) des résidents.

Je tiens à remercier la Fondation Après-Tout pour son soutien. Au-delà de l’aspect financier, j’y vois une reconnaissance de l’intérêt d’une prise en charge humaine et adaptée des personnes en souffrance.

Mon parcours s’est construit sur plusieurs années et mon objectif est de réussir à exercer à temps plein en tant que socio esthéticienne spécialisée en toucher massage afin de proposer des soins spécifiques d’esthétique ou de massage de confort en fonction de la demande et de l’état de santé du résident.

Je tiens aussi à remercier du fond du cœur tous les résidents de la résidence le Grand Chêne en Haute-Savoie et particulièrement la directrice".


envoyer l'article par mail envoyer par mail
Version imprimable de cet article Version imprimable

Voilà une série de questions à se poser pour pouvoir préparer un bon dossier de demande de soutien par la Fondation Après-Tout :

En savoir plus

La Fondation a besoin du concours de tous pour réaliser ses objectifs et soutenir tous ceux qui s’adressent à elle avec des projets constructifs dans les réalités que sont la santé, le social, la justice et le monde pénitentiaire.

En savoir plus

Contact

Fondation Après-Tout

Adresse : 15 rue Jean Perréal 69008 LYON

Mail : contact@apres-tout.org

Rechercher