La Fondation joue un rôle dans la formation de notre identité

Lors de la soirée-rencontre du 14 octobre 2014, Jean Mathy a témoigné sur l’apport de la Fondation Après-Tout dans l’exercice de sa profession...

On m’a demandé de rendre témoignage et je ne puis m’empêcher de penser, à partir de la pensée de Jean-Philippe Pierron qui fut l’un de mes professeurs - présent ce soir - mon propre témoignage. Où est-ce que je veux en venir par là ?

Jean-Philippe Pierron nous faisait remarquer, lors d’un cours qu’il nous donnait, que le témoignage pouvait vouloir dire que l’on témoigne « que » quelque chose a eu lieu et que l’on témoigne « pour » quelqu’un, une cause. Ce soir, je voudrais faire ces deux choses si le temps qui m’est imparti le permet.

D’un certain côté, je témoigne d’un fait, je témoigne « que », j’atteste que la Fondation m’a aidé personnellement. Et comment ?

La fondation Après-Tout m’a donné de l’argent pour que je puisse me former à l’analyse transactionnelle d’un côté et à la pratique philosophique comme nouvelle manière d’accompagner l’individu et les groupes de l’autre. J’ai donc suivi une formation à Lyon et une formation à New York, respectivement pour trois jours et à nouveau trois jours intensifs. La formation suivie à New York m’a permis d’acquérir une certification de philosophical counselor en « client counseling », autant de mots qui signifient l’accompagnement de la personne et des groupes par la philosophie. Ces formations ont été déterminantes pour moi. J’ai pu comprendre la forme la plus répandue d’accompagnement des organisations et de l’autre, surtout, apprendre à comprendre cette nouvelle pratique qui allait être bientôt la mienne : l’accompagnement philosophique, la philosophie appliquée, la pratique philosophique.

De ce point de vue, la Fondation a été le détail déterminant. Vous savez, un peu comme dans l’ancienne série télévisée, le lieutenant Columbo qui dit toujours « encore un détail, m’sieur ». En vérité, lorsque Columbo dit ceci, il s’agit souvent du détail qui fait toute la différence, c’est-à-dire du détail sans lequel il n’y aurait pas de résolution de l’enquête. De même sans la Fondation, je n’aurais pas pu commencer à grandir dans ma connaissance du terrain, sans ce « détail » nécessaire qu’est l’argent. Je voulais donc commencer par attester que la Fondation Après-Tout nous permet de réaliser nos objectifs, attester de l’efficacité et de la générosité des donateurs.

Mais ce n’est pas tout et pas le plus important surtout. La générosité des donateurs s’est accompagnée d’un engagement de ma part. Je rappelle que tout témoignage peut être aussi un témoigne pour quelqu’un, pour des personnes, au sens où je voudrais maintenant rendre témoignage à la Fondation.

Je voudrais dire que la rencontre avec la Fondation est devenue comme un événement central, fondateur, dans la manière dont je traverse le temps, en tant qu’entrepreneur. Pourquoi ? Parce qu’en tant qu’entrepreneur, nous traversons le temps, parfois nous endurons le temps, en étant opportunistes. En tant qu’entrepreneur, il faut être comme le dit le jeu de langage habituel : « flexible, à l’écoute, s’adapter en permanence ». En réalité, je me suis rendu compte que nous qui voulions faire œuvre d’éthique dans les entreprises, nous rentrions progressivement dans une éthique opportuniste et que nous perdions peu à peu le cap, la finalité, l’essence même de Counseling Philosophie ou comme le dit le milieu entrepreneurial, nous perdions le sens de notre « marque corporate ».

Ce que je veux dire par là, c’est que la Fondation a joué un rôle dans la formation de notre identité, et continue encore de le jouer, car elle m’a engagé, elle nous a engagé. Il faut avouer que la réalisation du dossier est un acte qui dit une promesse, un « ilot de certitudes dans un océan d’incertitudes » comme le dit H. Arendt. Autrement dit, si je suis témoin du fait que la Fondation a tenu sa promesse envers moi, je suis constamment en train de me rappeler la promesse que j’ai faite à la Fondation. Traverser le temps du business, le temps des affaires, c’est subir une mise à l’épreuve identitaire, essayer de rester fidèle à la mission, à la vision, que nous nous sommes donnés au départ et qui a donc fait de Counseling Philosophie ce qu’elle est aujourd’hui. Comme il est dur de rester fidèle à sa vocation première tout en ajustant sa proposition dans un monde mouvant.

Voilà la promesse faite à la Fondation : nous voulons prendre soin de l’homme au sein de l’organisation qui le comprend, par le biais de la philosophie. Voilà tout le sens de Counseling Philosophie. Mon associé fraichement inclus dans les complices-associés me disait cet après-midi même par mail : « Je suis docteur en philosophie » : ne sommes-nous pas une société qui fait du soin à sa manière ? » La réponse est oui. La question thérapeutique, au sens de servir, de prendre soin, est là. . La question sociale est au centre de notre approche : le socius, c’est le prochain dont on prend soin, en l’occurrence par la philosophie et par notre personne. C’est aussi la question de la responsabilité sociale qui est la nôtre, avec toutes les tensions que le business peut nous faire vivre : exigence de profit et volonté de bienveillance.

La question de mon témoignage ce soir est en fait la question de l’engagement et de la fidélité à cet engagement : elle remet notre identité en jeu sans être un dogmatique du passé, ni un dogmatique de la nouveauté.

Merci à vous donc, et pour le fait, l’argent, sans lequel je n’aurais pas pu faire ce que j’ai fait et qui était nécessaire. Mais merci aussi pour votre aide en tant que réponse à un appel d’identité, un appel qui est, dans un langage plus philosophique, désir d’être.


envoyer l'article par mail envoyer par mail
Version imprimable de cet article Version imprimable

Voilà une série de questions à se poser pour pouvoir préparer un bon dossier de demande de soutien par la Fondation Après-Tout :

En savoir plus

La Fondation a besoin du concours de tous pour réaliser ses objectifs et soutenir tous ceux qui s’adressent à elle avec des projets constructifs dans les réalités que sont la santé, le social, la justice et le monde pénitentiaire.

En savoir plus

Contact

Fondation Après-Tout

Adresse : 15 rue Jean Perréal 69008 LYON

Mail : contact@apres-tout.org

Rechercher